mercredi 30 mai 2012

un Nom une Famille 2





La maison de Pierre et Maria Sire fin du 19ème siècle à nos jours





 Collection Sylvie David

 la maison de Pierre et Maria Sire vue par un peintre en 1935

 Collection Sylvie David

Henri Tort Nouguès neveu de Maria Sire a restauré en 1977 cette maison dans laquelle il a vécu avec sa famille.
Collection Sylvie David

Madame Sylvie David en 2009 a apporté une touche personnelle à la maison de son père.


Collection Sylvie David

samedi 26 mai 2012

Tour de l'âne 1998


ci-joint une série de photographies de personnes ayant participé  au Tour de l'âne de 1998.
  Ces photos ont été aimablement prêtées par notre ami Jean Louis Coste, 

le retour du Tour de l'âne à la cité en 1998


 
 
 
 
 
 Collection Jean louis Coste

mardi 22 mai 2012

Un Nom une famille




                       Aujourd'hui les hauts murs de la Barbacane du château Comtal cachent les maisons et les magasins de la place du Château. Avant leurs restaurations ( photo ci-dessous) nous apercevons à gauche une épicerie qui deviendra le café Barnabé avant d'être une partie de la Brasserie de Philippe Decaux, sur la droite la première maison était l'épicerie de Lulu Vidal, la deuxième annonce: Photographe Archéologique de la Cité, était la propriété de M.Jordy qui deviendra par la suite avec la troisième maison propriété de Pierre et Maria Sire pour devenir habitation de Henri Tort-Nouguès, neveu de Maria Nouguès-Sire. Aujourd'hui, la fille d'Henri, Sylvie David qui a eu la gentillesse de me confier ces photographies, gère ce patrimoine.


Hier emplacement de la Barbacane


Aujourd'hui la Barbacane restaurée.






mercredi 16 mai 2012

La fontaine rue du Plô

                                        


                      Vous pouvez voir sur ce blog quelques pages concernant les fontaines de Carcassonne, leur histoire, leur alimentation, (une seule fois en vin)  l'aqueduc route de Limoux et en particulier  l'action de Théophile Marcou concernant l'alimentation en eau de la Cité avec la création de dix fontaines supplémentaires.  Je ne peux qu'être satisfait de voir une remise en valeur de quelques fontaines de la ville et de la Cité (voir l'article du journal l'Indépendant du mardi 15 mai 2012). 




                             Aujourd'hui je vous parlerai d'une fontaine installée dès 1905 dans la rue du Plô.



Cette fontaine rue du Plô me tient particulièrement à coeur. Mes  parents comme toutes les personnes du quartier du petit Puits venaient se ravitailler en eau potable à cet endroit. Ne reste que ce socle en fonte pour le décor sur des pavés. Début des années soixante les rues étaient encore cimentées, dépavées début du 20ème siècle, pour des questions pratiques, pour une circulation plus aisée des habitants de la Cité qui étaient considérés et prioritaires, les pavés avaient été entreposés et recouverts de terre face au cimetière et des jardins virent le jour avant d'être remplacés par un parking.

Dans les années soixante-dix retour à la case départ. On repave les rues non pas avec des galets de la rivière mais avec des pavés de granit probablement plus faciles à poser de part leur forme et pour essentiellement des raisons esthétiques et touristiques, peu importe ce qu'en pensent les villageois. Le décor était le plus important. La mise en scène, moulins à vent, épées et armures en  plastique fanions, tee-shirts et autres fanfreluches prirent la place non seulement des magasins d'antiquités et des commerces de proximité,  (épiceries, boucherie, boulangeries)  mais également d'artisans (plombiers, maçons, électriciens). La grande farfouille, la grande bouffe avec plusieurs dizaines de restaurants s'installa dans ce lieu devenu décor de théâtre et de cinéma. Tout est factice, superficiel dans notre Cité, étouffant, détruisant toute vie antérieure au profit de quelques uns.

C'est principalement pour cette raison que nous nous battons, pour que ne disparaisse jamais cette mémoire collective et les traditions d'un village séculaire perdu.  "Il était une fois un village" ........ pourrait être le titre du blog.

Anton de Ciutad






mardi 15 mai 2012

lundi 14 mai 2012

Le Calvaire


                                 Un havre de paix au milieu de la ville que peu de Carcassonnais connaissent finalement, lieu de silence et de recueillement propice à la méditation. Il suffirait de pas grand chose pour l'apprécier à sa juste valeur, supprimer les bols de croquettes pour chats  dans une station, ajouter deux ou trois bancs, quelques fleurs et surtout donner un petit coup de balai, une rénovation qui ne donne pas l'impression d'abandon. (voir les tombes)




 






 


dimanche 13 mai 2012

Le Tour de l'âne 1998, année d'un nouveau départ



1998



Comme il est de tradition les principaux responsables du département sont déclarés Présidents d'honneur du Tour de l'âne, l'article de la Dépêche du Midi de Juillet 193.? est riche d'enseignements, concernant les hommes, le lieu et l'esprit des Citadins. La dernière phrase de cet article en dit long sur ce qui a caractérisé l'esprit et cela depuis le 13ème siècle.
: " Le meilleur accueil est réservé aux étrangers"
de quels étrangers s'agit il? J'ai ma petite idée!, probablement les habitants de la Ville Basse .
Le milieu du Pont Vieux était effectivement la limite la "frontière" entre la Ville Haute et la Ville Basse. 

Sur cet article sont cités les divers Responsables politiques que compte le département, Deux Sénateurs: MM. Maurice Sarraut et Bruguier
le Député Henri Gout
Mr A.Tomey  Maire de la Ville
Mr Raynaud Conseiller Général
MM. Cathala et Bardou Conseillers d'arrondissement
MM. Rolland et Arthénon Conseillers Municipaux

Les Conseillers d'arrondissement qu'es aco?
Les Conseils d'arrondissements on été créés en l'An VIII le 28 pluviose, modifiés le 22 juin 1833 et abolis par la loi du 20 octobre 1940. Ils avaient pour mission de répartir les contributions entre les communes, ces rouages administratifs jugés de peu d'importance furent supprimés en 1940.

Les deux principales personnes parmi d'autres qui ont permis le réveil du tour de l'âne furent sans conteste Mr Chésa Maire de la Ville et Mr Jean Pierre Piniès.



Lors de cette première reprise du Tour et d'une manifestation citadine étaient associés, la Mairie , la chambre d'Agriculture avec Mr Giva et les commerçants de la Cité représentés par Elodie.


jeudi 10 mai 2012

Le Bac du Paichérou

                                        Un jour du mois de Janvier je me promenais au bord de l'Aude, je vis une masse métallique dans l'eau qui ressemblait à une barque et j'en concluais alors, la barque étant située face à la guinguette, que c'était le célèbre bac du Païchérou de M.Quintilla.
                                         Quelques jours plus tard c'était bien une barque qui fut retirée des eaux, mais voilà le mystère restait entier, la barque de Mr Quintilla avait été selon les dire portée à la casse! A qui appartenait cette barque?
                                        Devant la guinguette Montplaisir, quelques centaines de mètres plus haut, un autre bac était également en activité, celui de Mr Paul, nous avons retrouvé les poutrelles  qui servaient à tendre les cables d'acier d'une rive à l'autre.

                                                   Aujord'hui la barque a été retirée pour une probable restauration et  petite indiscrétion! un plan de réaménagement de l'île serait envisagé avec un bac fonctionnel pour relier les deux rives de l'Aude. Ce projet, si projet il y a, devrait nous être confirmé dans les prochains jours.

mercredi 9 mai 2012

Gustave Nadaud




              Sur cette ancienne photographie, la rue Gustave Nadaud qui depuis la Trivalle conduit à la Cité, est bordée d'arbres, la place du Pré Haut est également boisée et les nombreux jardins, de part et d'autre de la Montée Combéléran, visibles, ont été supprimés au profit d'hôtels ou de parkings.    L'écrin de verdure qui entourait notre trésor tend aujourd'hui à disparaître. Seuls les cyprès du cimetière seront probablement conservés.

              Qui était Gustave Nadaud ? Tout bon Carcassonnais sait qu'il est l'auteur de Carcassonne, mis en musique et chanté par G.Brassens, ce que l'on sait moins c'est que le Roi boiteux (satire politique du second empire) fut mis en musique et chanté par le même G.Brassens.  Gustave Nadaud fut l'auteur de plus de 300 chansons  dont celle des 2 gendarmes dont le refrain est " Brigadier vous avez raison" elle fut interdite par le régime. Il écrit des articles dans les journaux l'Illustration et le Figaro.

              Poète, Chansonnier et goguetier, ami de la goguette à l'origine de pratiques festives consistant à des réunions de petits groupes pour passer un bon moment ensemble et chanter des chansons bachiques. Le célèbre Caveau de 1729 est l'ancêtre de toutes les goguettes qui vont prospérer en France jusqu'au début du 20ème siècle. La tradition ne s'est pas éteinte on en trouve encore aujourd'hui. Gustave Nadaud fut Président d'honneur du Caveau Lyonnais en 1888, membre assidu de la célèbre goguette "la lice chansonnière" où il retrouve son ami aux opinions politiques totalement différentes, Eugène Pottier auteur de l'Internationale.