mercredi 29 avril 2009

Troubadours Citadins Carcassonnais


Il semblerait que deux troubadours soient originaires de la Cité de Carcassonne : Arnaut de Carcassès et Mir Bernat avec quelques doutes cependant pour Arnaut de Carcassès qui serait né à Carcassès , petit hameau de la Roque de Fa Pour Mir Bernat une chose est sûre pour certains, il a habité la Cité " une tradition assez vague " dit René Nelli, situerait cette demeure au débouché de la rue de la Porte d'Aude devant le Château Comtal, cette maison présente une aile à encorbeillement,
pour d'autres Bernat Mir serait un troubadour du Lauragais de Saint Martin Lalande au nord est de Castelnaudary ???
poème attribué à Mir Bernat sous forme de dialogue entre Mir Bernat et Sifre

Tenson avec Sifre
Mir Bernat, mas vos ay trobat
a Carcassona, la sieutat,
d'una re'm tenc per issarat
E vuelh vostre sen me'n aon
en una dona ay la mitat
e no'm suy ges ben accordat
si'm val may d'aval o d'amon

Sifre, bé us tenc per arribat
car cosselh m'avetz demandat
e iu donr lo'us ay honrat
car fort en cossir de prion
so sapchats ben en veritat
que si m'en cresiatz d'est mercat
per ver penriatz deves lo( bas)

Mir Bernat, venetz emportus,
car no'm respondetz ab motz clus
la dona presatz may dejus
e ay vos ausit dire d'on
la no'm vuelha lo rey Jhesus
s'ieu enans nonc la prenc desus
de lay on sos cabellas se ton

Sifre lo melhs laissatz e'l pus
e so que mai ama cascus
segon la natura e l'us
que fan l'autre bon drut pel mon
val may so d'aval no fa'l mus
e ja trobaretz, no'm n'escus
c'om genser de mi no'y respon

Mir Bernat, per pauc no m'n'irays
car mi respondetz motz savays
et sela part prezatz trop mays
que los druts e'ls matitz cofon
que may en valn uis gens assays
c'om embratz e manei e bays
boca e uelh e car'e fron

Sifre, no'ns cugetz qu'ie'm biays
ni'l mielhs per lo sordejor lais
que tot dias abras e bays
fraire, cozi e segon
mas d'aysso dic, que soy verays
que tota drudaria nays
d'aquel cap d'on pu se rescon

Mir Bernat, es joc ay partit
e tenc vos tot per escarnit
car y en ab cosselh del marit
me'n mostre bel semblan volon
del cap de sus que ay chauzit,
e ay vos cel estrem gequit
que no'm podra far jauzion

Sifre, vos avetz falhit
a for de cavayer marrit
gren comensaretz grand ardit,
car per paor si gelos gron
a vetz sel layssat et gurpit
per quel bon drut son esbait
e cascus n'a l cor jauzion

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

" Los Ciutadins " Une association, un blog pour la défense de notre patrimoine la Cité.
A vos claviers vos commentaires sont les bienvenus
Merci Anton de Ciutad