lundi 2 février 2015

La Basilique Saint Nazaire






De la fin du 17ème siècle, début du 18ème siècle et jusqu'au 19ème, plusieurs évêques ont tenté, mais en vain, de transférer la Cathédrale de la Cité à la Ville Basse. Monseigneur de Grignan fera de même. Monseigneur de Besons en 1777 avait forgé le projet de transférer la paroisse Saint Sernin à la Trivalle et la Paroisse Saint Nazaire dans l'église Saint Sernin. Cette insistance, cette volonté de changement de lieu de la Cité à la Ville Basse aboutira en 1803 à une ordonnance qui sera rendue par Monseigneur de la Porte dont voici l'article 1 :
 "Notre Cathédrale sera provisoirement placée dans l'église Saint Michel de notre Ville".
Cette Ordonnance sera approuvée et confirmée par le Cardinal Legat.



Le principal motif, vous l'aurez compris, c'est que notre vieille cité avait perdu son lustre d'antan, désertée par la bourgeoisie, par le commerce qui préféraient s'installer dans la Ville Basse, abandonner et laisser la Cité aux sans grades, aux miséreux, aux besogneux, aux ouvriers, aux petits tisserands d'alors.
Le retour et la théorie de la caisse enregistreuse, des historiens locaux parlent plus joliment de "coulée d'or", seront confirmés dès les années 1970, années qui sonnent le glas de ce village si particulier.
A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle la grande entreprise de démolition commence. Les maisons des petites gens installées depuis des siècles dans les lices, nommées avec mépris par le terme de   "maisons ventouses" sont rasées.



M. Mahul, lui, considère que l'unique objet de cette innovation si considérable et si regrettable est un motif tout matériel et même ajoute-t-il "je suis forcé de le dire tout profane":
- incommodité du site
- solitude et  recueillement de la vénérable Basilique érigée dans l'enceinte escarpée de la vieille Cité des Goths.
C'est, dit-il, en enfonçant le clou:
 "C'est la commodité du plain-pied, le voisinage du monde qui a fait préférer la moderne église de Saint Michel à l'insigne "Basilique Saint Nazaire" et constate:
"Ce qui aurait attiré nos pères dans la Foi vous a fait fuir et ce qui les ont fait fuir vous attire".



M. Mahul explique: si l'Eglise Saint Nazaire avait été située dans la Ville Basse, personne n'aurait eu l'idée de la dépouiller après une possession de son titre cathédral de tant de siècles. Les curiosités et les merveilles de sa double architecture, mise en parallèle avec les  vulgarités de l'église Saint Michel, auraient prévenu jusqu'à la pensée de transférer le siège cathédral dans l'église moderne.
L'abandon par le premier évêque du concordat malgré les titres sacrés de l'église Saint Nazaire a rompu "la chaîne vénérable qui rattachait son siège aux temps apostoliques".



Depuis cette ordonnance provisoire, on s'est "habitué à regarder l'église Saint Michel comme érigée définitivement en cathédrale du diocèse"!

Peut on revenir sur cette décision provisoire? Certains pensent que oui ...
2 siècles contre 15 siècles de présence à la Cité et maintenant la ville basse a perdu de sa superbe et la coulée d'or ruisselle dans les vieilles rues citadines!
Alavetz?





1 commentaire:

" Los Ciutadins " Une association, un blog pour la défense de notre patrimoine la Cité.
A vos claviers vos commentaires sont les bienvenus
Merci Anton de Ciutad