mercredi 20 mars 2019

Lices hautes




De la tour Wisigothe à la Tour de l'Inquisition le sol s'est  affaissé 


Les lices hautes ont été recouvertes de galets avec un caniveau central du plus bel effet et tant pis si on ne respecte la vérité historique!!! par temps de pluie les visiteurs apprécieront de ne pas patauger dans des flaques qui jalonnent en particulier cette partie des lices. 






lundi 18 mars 2019

Pavage des rues


Les travaux de la rue Trencavel et de la rue du petit Puits continuent, après les canalisations vient le temps du pavage de ces rues longtemps oubliées.




La première partie de la Rue Trencavel  a été pavée de la rue du Plô à l'angle de la rue du Petit Puits.







Le pavage de la rue du Moulin d'Avar est terminé, il ne manque plus que la patine du temps pour que ce soit plus beau et moins artificiel face à ce mur antique.




samedi 16 mars 2019

Modification de la Tour du Moulin du Midi


La Tour du moulin du midi

Je voulais faire profiter tous les lecteurs du blog Los Ciutadins de cette étude, cette recherche de notre ami JP Oppinger, être passionné par tout ce qui concerne ce monument unique au monde.







Compte rendu de mon contact avec
la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine (MAP)
11 rue du Séminaire de Conflans
94220 Charenton-le-Pont

J’ai envoyé ma demande d’information concernant « l’amputation » de la tour du moulin du Midi le 06 mars par mail à la MAP.
Continuant dans mes recherches, je suis tombé via +le site de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne (https://fr-fr.facebook.com/arts.et.sciences.carcassonne/) sur un autre site :




Construction du théâtre de la Cité Juillet 1973©Michel Hermite 40797607_10216090241716150_7552328806057377792_n

Donc en juillet 1973, la tour avait encore deux étages au-dessus du chemin de ronde.
Et cela colle parfaitement avec les informations de la MAP que j’ai reçues le 12 mars :



1) Si on regarde les photographies en ligne, la tour du Moulin du Midi présente bien deux étages en 1902 et 1931.






2) Les modifications pourraient avoir été faites en 1970-1972, au moment de l'installation du théâtre de la Cité par l'architecte Michel Hermitte.

3) Il faudrait vérifier les dossiers d'archives correspondant pour comprendre la raison de ces transformations : 0081/011/0015 et 0016.

4) Il faudrait également vérifier les procès-verbaux de la commission des Monuments historique qui a dû accepter ces transformations : 0080/015/0049 à 0051.

TOUS CES DOCUMENTS NE SONT, MALHEUREUSEMENT, PAS NUMERISES ET DONC PAS ACCESSIBLES EN LIGNE !


Monsieur Jean-Charles Forgeret, le responsable des archives, avait toutefois la gentillesse, de me photographier (qualité excellente, qui permet d’agrandir et lire la date !) des plans* de Monsieur Michel HERMITTE, l’architecte en chef des Monuments historiques au moment des transformations.






(la tour possède encore un bout de la tourelle, maladroitement accroché et jamais réalisé)

L’intention d’amputer la tour d’un étage est donc née entre décembre 1970 et août 1972, l’exécution a eu lieu après juillet 1973.




A la fin (provisoire, comme j’espère) de cette recherche je voudrais insister sur la chance que j’ai eu de tomber partout sur des personnes particulièrement ouvertes et prêtes à aider un « amateur  » dans sa recherche, commencé par Mme Jeanjean de l’administration « Château et remparts de Carcassonne » qui m’a mis « sur les rails » en passant par Mme Tuset de la Conservation Régionale des Monuments Historiques à la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie jusqu’à Monsieur Forgeret de la Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Un grand merci à ces personnes, qui m’ont encouragé de poursuivre mes recherches sur la Cité de Carcassonne …

         J.P. OPPINGER

CAZILHAC xx mars 2019






mercredi 13 mars 2019

Article de presse


Dans le journal l'Indépendant a paru cet article le 10 mars 2019. Il me semblait intéressant de le mettre sur notre blog " Los Ciutadins"



jeudi 7 février 2019

Travaux 2019






Les gros travaux nécessaires effectués sur la partie ouest de la Cité sont importants et digne de notre monument, de notre Cité.
Faut dire que le Centre des Monuments Nationaux a mis le paquet et c'est avec une joie évidente que nous attendons avec impatience la fin de ces travaux et que cette partie soit rendue à la libre circulation des personnes voulant visiter et admirer les murailles et les tours avec une magnifique vue sur la bastide Saint Louis.


Le talus de la Porte d'Aude qui, ne l'oublions pas, est classé s'est écroulé à cause des violentes intempéries qui ont sévi sur notre région, des pans entiers de terre ont menacé le mur de l'Eglise Saint Gimer.



Des travaux de restauration de l'avant porte du château ont été également entrepris.



Porte du Sénéchal, également des travaux, il semblerait qu'un pavage de galets soit effectué
 dans cette partie des lices....


... de la tour de l'Inquisition et de la tour Wisigothe à la Porte du Sénéchal.




vendredi 1 février 2019

Travaux fin 2018 début 2019

Il y a quelques années, nous nous étions élevés contre l'état des ruelles qui semblaient à l'abandon. Ces ruelles qui, pour beaucoup d'entre nous, étaient importantes, peu fréquentées mais qui étaient le chemin des écoles maternelles et élémentaires et que l'on avait surnommées rues des écoles.





Depuis des décennies, la rue Trencavel se trouvait dans un état peu digne de la Cité.
Les différents travaux effectués l'avaient laissée dans un état lamentable, des plaques de goudron et de béton succédaient à des galets qui recouvraient les dernières tranchées faites au cours des ans.

 

La rue du Petit Puits n'était pas épargnée par ces rafistolages.


Aujourd'hui, ces ruelles, il est vrai peu fréquentées, vont être rénovées et  pavées après remplacement de toutes les canalisations sous terre de gaz, d'eau.... qui alimentent les différents bâtiments commerces et habitations. Nous ne pouvons que nous réjouir que ces travaux longtemps attendus soient enfin réalisés!







vendredi 18 janvier 2019

la rue Viollet le Duc

...




L'ancienne poste à l'angle de la place du Château aujourd'hui magasin : vente de sac Chapeaux etc...


Juste à côté l'ancien café de la famille Barnabé et la maison d'habitation, l'ensemble, hier, était dénommé Brasserie " Le Sénéchal" de la famille Decaux Philippe




Aujourd'hui nous avons deux magasins de vêtements


Vient cette maison longtemps inhabitée appelée maison de l'architecte, devenue dans les années 60 un restaurant réputé: le Sénéchal qui était tenu par M et Mme Decaux, parents de Philippe. Aujourd'hui un magasin,


Tout comme le garage, aujourd'hui un magasin



Hier l'échoppe du cordonnier


Cette grande maison de la famille Salvetat qui fut occupée hier par les familles Cereza, Gasc... à l'angle côté garage se trouvait l'échoppe du cordonnier. Aujourd'hui un magasin .


Nous arrivons sur la place du Grand Puits revenons sur nos pas, côté " La Maison hantée"




Hier un garage


La petite cour de la famille Cadene aujourd'hui l'atelier de M. Robart artiste peintre, suivie de la maison.





Une grande maison au rez de chaussée se trouve le restaurant "l'escargot" le porche donne sur une petite cour avec le restaurant mythique de l'Ostal qui existe depuis les années 60 et qui était tenu à cette époque par Jean Louis Peters.

Aux souvenirs et brocante, souvenirs des remparts se logeait la famille Pallarols composée de trois filles Marie-Antoinette, la mère de Serge, Lucette (Tata lulu), mère de Dany, et Alice mère d'Aline et de Richard. Au dernier étage vivaient mes grands-parents maternels Pépé et mémé Villan et leur fille, ma tante, Marie Louise.

Cette bâtisse hier appelée la "maison des gardes" était occupée dans les années qui nous préoccupent par la famille Robin