lundi 10 septembre 2018

Kinou



Mon ami Jacques Dupuy nous a quittés. Il a rejoint la famille des Citadins qui ont vécu la Cité, ce village qui, hier, avait un charme aujourd'hui disparu.
Nous avons joué, grandi, dans ses murs bi-millénaires où nous avons passé les plus belles années de notre vie de l'enfance à l'adolescence puis, après avoir quitté le cocon familial et créé une famille à la ville ou dans des villages avoisinants, nous avons essayé de tourner la page et pendant plusieurs dizaines d'années nous avons eu beaucoup de difficultés à retourner dans ces lieux, souvenirs, souvenirs...
Quelques quinquagénaires ont crée l'Association Los Ciutadins pour garder et préserver cette mémoire collective des us et coutumes de ce village si particulier. Kinou fut un de ceux là.

Je me souviens des jeux d'enfants à Pech Mary, des découvertes de nos tours et murailles, de nos fêtes, de nos sorties "à la ville" ou au cinéma le Chapeau Rouge où deux rangées de sièges nous étaient nécessaires, des bals de quartier à la belle saison ou des salles villageoises plus tard, de nos baignades à Ladern ou de nos expéditions à Gruissan et surtout de notre fête de la Cité qui durait plusieurs jours avec un feu d'artifice et le plus beau tour de l’Âne de la région.


C'est à l'occasion d'une de ces fêtes que Cupidon unit à jamais Gisèle et Kinou qui créèrent par la suite une belle famille.


Lors d'une soirée citadine avec mon ami Kinou.


Los Ciutadins présentent toutes leurs condoléances à Gisèle son épouse, à leurs enfants Alexandre et Hervé à leurs petits enfants Coralie, Anaïs, Alix, Théo, Yannis, et Mélina à tous leurs parents et alliés.
Adiou pla Kinou


vendredi 7 septembre 2018

La Croix du Pont Vieux







Avant hier


Hier, des vandales ont brisé cette croix et pendant de longs mois une colonne tronquée subsistait au milieu du Pont Vieux.


Aujourd'hui une nouvelle croix trône à son ancien emplacement. 





mardi 14 août 2018

Jérémy Montana - Carcassonne

mardi 31 juillet 2018

La goutte de bière qui fait déborder le demi


La goutte de bière qui fait déborder le demi et qui échauffe les esprits!!!
Il est vrai que la température de ce mois de juillet 2018 est insupportable et atteint, non seulement les personnes âgées qui se déshydratent, les personnes malades, fatiguées et fragiles mais également les nombreux commerces de boissons, restaurants, brasseries, cafés, qui eux, pour des raisons différentes, se réjouissent de cette chaleur, de ce dérèglement climatique.

Ainsi une tempête a agité notre Cité qui avait tendance à s'assoupir à la fin de mois de Juillet.
En première page du journal l'Indépendant du dimanche 29 juillet 2018 le titre d'un article choc:


"Bronca", mot féminin d'origine espagnole qui signifie, pour ceux qui comme moi ne le savaient pas: 'Ensemble bruyant des sifflets et lazzis de la foule à l'adresse du torero maladroit' et, par extension, protestation collective, véritable tollé, Olé!!!

suit l'article en page 8.


Je ne ferai aucun commentaire sur cet article assez éloquent. Depuis de nombreuses années le blog los Ciutadins suit l'évolution de cette Cité qu'ils aiment, que ce soit au point de vue sociologique, culturel ou matériel.


lundi 16 juillet 2018

14 Juillet 2018


Quelques photographies de mon ami Michel Marsenach











jeudi 5 juillet 2018

L'été est là



Le mois de juillet commence cette année par une chaleur caniculaire et les touristes, le matin, se font rares dans nos ruelles citadines.


11 heures le soleil brille, les commerçants s'activent, tout doit être prêt pour une éventuelle ruée touristique.


 
 Souhaitons que cet après midi la rue Cros-Mayrevieille, habituellement bondée de monde, reprennent son activité commerçante.




mercredi 4 juillet 2018

Enfin, l'été est là




Comme chaque année "los ciutadins" se réunissent pour fêter le retour de l'été et la fin d'un printemps qui cette année fut particulièrement arrosé.


Dans le domaine du baron de Loupia des Albarels se sont réunis  les Citadins de cœur et de sang qui,  assemblés pour festoyer, parler de la pluie et du beau temps, parler de l'avenir et de leurs projets futurs.

C'est le temps des retrouvailles après deux mois d'absence, autour d'un petit apéro bien sympathique dans le jardin ombragé de Jean Claude.

Les dames papotent mais pas que ....


Avant de se mettre à table sur la terrasse ombragée et légèrement ventée.


En entrée, un plateau de charcutaille copieux, un demi melon nature ou pour certains agrémenté de Carthagène.




 Le plat du jour: des escargots préparés avec beaucoup d'amour par notre hôte le baron de Loupia et  sa fille. Ce fut un régal.
ensuite vinrent des haricots verts, un rôti de porc, le fromage de la Piège et une glace sans oublier la traditionnelle blanquette de Limoux.


Une grosse partie de ce repas fut faite par un traiteur que nous tenons à remercier tout comme Cathy notre trésorière dévouée






lundi 2 juillet 2018

Catering





Arrivé dans la rue Roger Trencavel j'ai vu cette indication : Catering !!! mais qu'es aco ???
J'ai suivi cette direction et je suis tombé dans la cour de l'école du patrimoine, sur un campement et des ......voir photographie.


Ce n'est ni une obsession ni un délire mais bien des poubelles déposées là pour un temps, me dit-on!
Catering signifierait Restauration.



Le préau de l'école de la Cité


Ceux qui ont fréquenté l'école de la Cité et ils sont encore très nombreux, de la Barbacane, de la Trivalle et de la Cité sont outrés de voir l'intérêt que l'on porte au préau de l'école des garçons. Cette école faisant partie du patrimoine Carcassonnais, a, dans une partie, un musée de l'école qui est visité par de nombreux touristes et l'autre partie, là où se trouve le grand préau qui fut un temps restauré, est transformée en dépôt d'ordures ménagères pour les quelques habitants et nombreux restaurateurs et est surveillée par la police municipale qui a ses bureaux dans le bâtiment scolaire!!!!


Il y a trois ans, je dénonçais cette aberration et un élu m'avait répondu de façon assez déplaisante, agressive même, je publiais quand même cette réponse (voir ci-dessous).


Vous dénonciez dans votre publication d'hier notre projet d'aménager convenablement cet espace de collecte, vous déplorez aujourd'hui son état actuel. Vous décriez ces conteneurs alors même que vous plébiscitez le tri sélectif des déchets ... Etre crédible, c'est aussi être cohérent dans ses propos, à moins qu'ils ne soient simplement animés par la polémique ? A vos lecteurs, je rappellerai que notre projet d'aménagement prévoit simplement de poser un brise vue pour occulter la vision des conteneurs depuis la cour et d'en ajouter deux autres pour assurer le tri du carton et du verre (manquants jusqu’à présent), ceci à la demande des usagers dont nous souhaitons soutenir l’éco-démarche. Pour finir et pour information, vous noterez que cinq habitants de la Cité stationnent dans cette cour qui ne reçoit plus d'élève ni d'enfant depuis des dizaines d'années ! Je ne commenterai plus vos publications. Je ne perdrai pas davantage de temps à avancer des arguments de bonne foi face à des personnes de mauvaise foi.





mercredi 20 juin 2018

Travaux 2018



Les travaux de soutènement du talus, côté quartier Barbacane, progressent malgré le temps exécrable que nous connaissons ce printemps.



Le résultat déjà visible de ce long mur de pierre sera à la hauteur de ces murailles citadines qui méritent bien cette mise en valeur.







  

jeudi 14 juin 2018

Terrain de spectacle l'été venu





C'est reparti une fois de plus, les mêmes causes produisant les mêmes effets il ne serait pas étonnant que le même problème des eaux de pluie qui ruissellent sur ce terrain soit de nouveau à l'ordre du jour l'hiver venu.

Nous pouvons suivre le chemin de l'eau à partir de ces images à la sortie de la gargouille un petit ruisseau prend forme..


Sur les plaques de béton pentues les eaux rejoignent le petit ruisseau qui devient très important par la suite 


Là où le ciment s'arrête



Le ruisseau avant l'installation de la palissade ci-dessus



Le ruisseau s'arrête subitement au niveau de cet abri de bois.


Mais où donc est passée  cette eau ??? des tuyaux, un drain ??? plus de trace de ruisseau après l'abri bois !!!


Sont ce les travaux effectués par les Monuments Historiques qui évacuent les eaux ???

Alors pourquoi ne pas les drainer ou les arrêter dès le départ  sur la partie cimentée ???

Cette partie des lices inaccessible l'été venu, est elle gérée par la Municipalité ou les Monuments ???

Interdite l'été, abandonnée et peu praticable l'hiver, quand sera-t-il possible de faire normalement, et agréablement le tour de la Cité, sans être obligé de chausser de bottes ou être dirigé vers l'intérieur après avoir évité une circulation intempestive de voitures ???

Demain peut être !!! on peut toujours rêver.