mercredi 13 juillet 2016

Dictons de chez nous (R.Anguille)





Tant avança la millauca , coma lo que còrrits e que sauta
« La limace arrive aussi bien au but que celui qui se précipite » – Allusion à la mollesse, au manque d’ardeur au travail.

L'aze de pauletou ne portario de mai poulidos
« L’âne de petit Paul en porterait de plus belles » ( moquerie )

Un estron bolhit al cap d'un bròc
Littéralement : « Un étron bouilli au bout d’un bâton » ( Moquerie : « moins que rien »)


- Es pas de Donaza
« Il n’est pas de… » Allusion au village de Donnazac – Jeu de mots : qualifie quelqu’un de pingre, qui ne donne pas facilement ( Tiré de l’œuvre d’Achille Mir « Lo lutrin de Ladern »)

Un grand despenja figas
« Un grand décroche figues » : quelqu’un de très grand

Fai tira Marius la cavala se néga
« Fais tirer, Marius, la jument se noie »- Un ordre finissant en plaisanterie.

Lo diable es a las vacas
«  Le diable est aux vaches » Tout va mal, c’est la panique, la pagaille (expression plaisante, moqueuse )



A pas d'èime pels dimenges )
« Il ( ou elle ) est dépourvu de bon sens, même les dimanches ( jours où on étale ses richesses !». Qualifie quelqu’un de très sot.

Y a un temps que trempa e un que destrempa
« Il y a un temps qui trempe et un qui détrempe » : une façon de dire que les choses peuvent changer.

La virada del Cers
Le Cers est un vent de Nord- Nord- Ouest qui parfois se met brusquement à souffler après une période de vent Marine ( le vent tourne, vire ) généralement avec d’importantes et brèves chutes d’eau.

de malicia de vent
« De la malice de vent » : il fait plutôt beau mais il tombe une petite averse : c’est un vent malicieux qui l’envoie.

Los toregats, las provencalas, los torbegans
Cumulus porteurs d’orages 






2 commentaires:

  1. Des expressions que mon mari adore, car ses parents qui ont habités presque toujours à la campagne parlaient le"patois" et mon mari le parle aussi! Il connait tous ces dictons, inutile de dire que de temps en temps il en place un, au cours de nos conversations, quand il pleut, ou autre chose! Merci Robert Anguille de nous régaler par vos écrits!
    Antonia Reynes

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien entendre mon mari commenter ces dictons au détour d'une phrase, en patois! Il le parle parfois car ses parents habitaient presque toute leur vie à la campagne et il me semble encore les entendre converser dans cette langue,parmi les paroles en français! Dire entre autres, je le dis en français, car malgré que je le comprenne très bien, je n'ai pas la grâce de l'accent, "ciel rouge, vent ou pluie!" A vous de le traduire en Occitan!

    RépondreSupprimer

" Los Ciutadins " Une association, un blog pour la défense de notre patrimoine la Cité.
A vos claviers vos commentaires sont les bienvenus
Merci Anton de Ciutad