jeudi 21 mai 2015

Alerte aux poubelles


Un lieu de mémoire, témoin de vie d'habitants, va être transformé en dépôt d'ordures pour satisfaire quelques commerçants dont l'espace étriqué de leur boutique ne leur permet pas de stocker leurs propres déchets.
La solution de facilité: utiliser l'espace public et peu importe le lieu. Aujourd'hui le préau de l'ex-école des garçons de la Cité, dans la grande cour, (la petite cour étant utilisée avec le Musée de l'école), va être transformé en centre de tri. Ancien élève de cette école comme beaucoup de Carcassonnais je suis indigné, écœuré, horrifié de cette initiative. Il est évident que la seule voix d'Anton ne changera pas grand chose mais j'espère que de nombreux Carcassonnais rejoindront mon indignation et le feront savoir.

Cette école de la Cité, chère aux Citadins, aux personnes de la Trivalle et de la Barbacane, fait partie du patrimoine Carcassonnais. Témoin d'une époque, le préau fut  partiellement restauré il y a quelques années et sert aujourd'hui d'abri pour les voitures, la cour, elle, est devenue un parking. 
Cette partie progressivement délaissée a été vite envahie par les poubelles du voisinage. 
C'est ce que nous dénonçons depuis de nombreuses années, nous espérions que cet espace allait devenir un lieu convivial, une place sans voitures ni poubelles, une aire de repos avec quelques bancs, les latrines existantes qui, avec quelques modifications modernes, pouvaient être utilisées et accessibles aux personnes handicapées. Nous rêvions!!!c'était trop beau!!!.




Alors nous autres, Carcassonnais, nous ne comprenons pourquoi vouloir à tout prix créer sous le préau ce centre de tri. Projet ancien rejeté une première fois et qui revient à l'ordre du jour. Il faut savoir qu'il en existe un, distant de 30 mètres, plus haut, dans le parking (ancien jardin des instituteurs), réservé lui aux seuls riverains. Ce dépôt, ce tri qui nous semble tout à fait correct pourrait être éventuellement agrandi, facile d'accès et largement suffisant pour les quelques riverains. (une seule maison d'habitation dans la rue du Plô).
 

La première partie de cet article fut écrite le 25 juin 2014.
Aujourd'hui, un an après, nous assistons à la suppressions des toilettes sous le préau alors qu'un réaménagement était possible, plus facile d'accès contrairement aux autres toilettes citadines
qui ne sont pas praticables par tous,
qui ne sont pas tout simplement aux normes,
ce qui est lamentable pour un lieu touristique tel que le nôtre.


Et puis, cerise sur le gâteau, sur la barrière protégeant ce lieu, devenu parking pour certains, se trouve une affiche datant du téléthon 2013 ce qui prouve qu'il est plus facile de détruire suivant le bon vouloir ou suivant le caprice d'un individu un lieu centenaire qui pouvait être réaménagé que d'enlever un morceau de papier d'un arrêté vieux de quelques années à peine. 



Voilà le travail, nous étions habitués au dialogue, aujourd'hui nous sommes obligés de constater qu'aucune discussion n'est possible. 
Un constat qui est partagé chaque jour par de plus en plus de personnes, notamment par certains commerçants et habitants de la Cité, pénalisés, verbalisés, parfois obligés de saisir la justice et remontés contre un autoritarisme destructeur.
Alors, modestement, je pense qu'ils doivent comme d'autres, se mettre du côté du manche et ne pas oublier cette fable que nous apprenions dans notre enfance: le corbeau et le renard de La Fontaine. "Que vous êtes joli! que vous me semblez beau!
sans mentir si votre ramage se rapporte à votre plumage,
vous êtes le phœnix des hôtes de ces bois." 

Comme l'affirmait Madame Irma la roue tourne!!! la roue tourne!!! si bien qu'une voiture l'écrasa.

Il est regrettable que ce lieu d'histoire du 20ème siècle à la Cité soit transformé en dépôt d'ordures, par des hommes qui partiront, qui sont sur le point de partir ou qui sont déjà partis.
Ces hommes "têtes raides" auront tout fait pour détruire le peu qui restait de vie sociale et créer ainsi un lieu sans vie, aseptisé, incolore, inodore et sans saveur.

 Je pense à tous ces anciens qui ont défendu bec et ongles cet ancien village et qui auraient, n'en doutons pas, utilisé des solutions plus radicales en toute légalité évidemment.
C'étaient des citadins dont l'objectif n'était pas leur seul tiroir caisse. 

Une des rares enseignes autorisées!!! dans la rue Cros- Mayrevieille  est devenue le blason officiel de ce site.


  

1 commentaire:

  1. Le préau de l’ancienne école abrite déjà, et ce depuis des années, un point de collecte pour les commerces et les habitants de ce secteur, parfois même pour une association qui occupe un local voisin et dont vous êtes membre Anton de Ciutad ... Vous connaissez donc cette situation, à moins que son état actuel vous satisfasse ? sinon pourquoi cette mauvaise foi ? Nous souhaitons aménager dignement cet espace. Nous conserverons le préau de bois, nous ajouterons simplement un brise vue qui occultera la vision des containers depuis la cour ou la rue Trencavel. Deux containers pour le tri du carton et du verre (absents jusqu’à présent) seront prochainement disponibles, et ce à la demande des usagers et des riverains dont nous souhaitons soutenir l’éco-démarche. Une arrivée d'eau pour le nettoyage au sol et une lumière avec minuteur seront également installés à cet endroit pour le confort des usagers. Me suis-je bien fait comprendre cette fois ?

    RépondreSupprimer

" Los Ciutadins " Une association, un blog pour la défense de notre patrimoine la Cité.
A vos claviers vos commentaires sont les bienvenus
Merci Anton de Ciutad