dimanche 31 mars 2013

article La Dépêche 3 mars 2013




Dès le début Juin des travaux sont entrepris pour créer une enceinte fermée dans laquelle se déroule le spectacle des chevaliers durant l'été.


Sur le journal la Dépêche du midi du 3 mars 2013, nous lisons que les plots avaient pour vocation de créer un cheminement piétonnier, là encore je ne comprends pas et je peux vous assurer que ce n'est pas de la mauvaise volonté de ma part mais quand c'est trop c'est trop!
Le chemin des ourtets qui longe le cimetière a-t-il un intérêt pour les touristes ou les visiteurs?
Non aucun, je pense. Par contre là où je ne comprends plus c'est que les lices à partir de la Tour Saint Nazaire et de la barbacane à la tour du Grand Brulas sont, pour des raisons de spectacles d'été, coupées et inaccessibles aux promeneurs qui doivent rebrousser chemin pour atteindre la porte d'Aude. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit; le spectacle de chevalerie est un beau spectacle mais ne pourrait on pas l'installer de l'autre côté des lices, dans les lices extérieures ainsi une voie piétonne à l'intérieur des lices permettrait une promenade beaucoup plus agréable et achevée. Ne vaudrait-il pas mieux laisser circuler librement les gens dans les lices plutôt que de créer une voie piétonne derrière un cimetière sans aucun intérêt??? Où est la logique?
Parfois on se demande si les décisions prises le sont par des personnes responsables connaissant la Cité ou par des personnes qui, de leurs bureaux, prennent des directives sans connaissance des lieux allant à l'encontre des citoyens qui fréquentent et aiment leur Cité.

Photo Anton de Ciutad

Article la Dépêche du midi du 3 mars 2013
chemin des ourtets

 Ils avaient prévenu et sont passés à l'action hier en tout début d'après-midi. En une poignée de minutes, solidement équipés les Jeunes Agriculteurs ont descellé les 60 poteaux métalliques qui avaient placé sur le chemin des Ourtets, une voie qui permet de relier notamment la place du Prado, au pied de la Cité, à l'entrée du parking des lices.

Ces plots, installés par les services techniques de la ville, dans le cadre du réaménagement du grand parvis de la porte Narbonnaise, avaient pour vocation de créer un cheminement piétonnier. Selon Michel Molhérat, adjoint au maire en charge de la circulation et du stationnement, la réalisation de cette voie empiétant très largement sur la chaussée actuelle «suivait les prescriptions de l'Architecte des bâtiments de France et de Monum». Sauf que le chemin des Ourtets qui est désormais à sens unique n'accueille pas que des véhicules légers. En effet, cette voie dessert trois caves viticoles particulières. Et Jean-François Rémy, président départemental des JA d'expliquer : «Des semi-remorques viennent régulièrement livrer de la marchandise. Et au moins deux fois par an, une unité d'embouteillage mobile se rend dans les exploitations. Or avec ces plots, les camions ne peuvent plus manœuvrer». Et d'ajouter : «On nous a présenté un nouveau sens de circulation pour les camions, mais en omettant de nous dire qu'il y aurait des plots», déplore le patron des JA.

Ni une ni deux, les JA ont donc choisi la méthode forte et ont retiré les plots avant de les livrer séance tenante aux services techniques de la ville.

1 commentaire:

  1. Bonjour, certaines années, hormis aux heures des tournois de chevalerie, les touristes pouvaient traverser librement et gratuitement cette partie des lices. La porte des remparts au pied de la tour du Grand Brulas était aussi ouverte en même temps.

    RépondreSupprimer

" Los Ciutadins " Une association, un blog pour la défense de notre patrimoine la Cité.
A vos claviers vos commentaires sont les bienvenus
Merci Anton de Ciutad